Association Acoeur2vies

Sourire , soutien , présence 

recevez notre newsletter

Nos actualités

Journée mondiale des troubles bipolaires

29 mars 2017

Journée mondiale des troubles bipolaires

Parler et connaitre de cette maladie qui reste parfois étrange ces informations vont nous permettre de nous renseigner d'avantage afin d’espérer d'acquérir l’éthique du comportement ainsi que d'adopter de la bienséance et de la compréhension envers les personnes atteintes par ces troubles .

Ainsi, cette démarche a pour objectif de sensibiliser les citoyens et d'alerter les instances de faire avancer la recherche et son traitement :

Bonjour à toutes et à tous,

Le 30 Mars se déroulera la journée mondiale des troubles bipolaires c'est par cette occasion que l'association Acoeur2vies souhaite mettre en avant cette pathologie afin de mieux la situer et de mieux la considérer :

Parler et connaitre de cette maladie qui reste parfois étrange ces informations vont nous permettre de nous renseigner d'avantage afin d’espérer d'acquérir l’éthique du comportement ainsi que d'adopter de la bienséance et de la compréhension envers les personnes atteintes par ces troubles .

Ainsi, cette démarche a pour objectif de sensibiliser les citoyens et d'alerter les instances de faire avancer la recherche et son traitement :

 

Qu'est ce que cette maladie ?

 

*Autrefois appelé psychose maniaco-dépressive, le trouble bipolaire fait partie des troubles de l’humeur auxquels appartient également la dépression récurrente (ou trouble unipolaire).


Penchons nous maintenant sur cette maladie encore méconnue :


*C’est une maladie qui dans sa forme la plus typique comporte deux phases : la phase maniaque et la phase dépressive. Entre les deux pôles, la personne qui souffre de maladie bipolaire, retrouve un état normal que l’on appelle « euthymie » ou « normothymie ».
*Aujourd'hui, on préfère le terme de trouble bipolaire à celui de psychose maniaco-dépressive. D'une part, parce que les formes cliniques sont en fait très diverses, alors que le terme de psychose maniaco-dépressive laisse penser que seules les formes où alternent des épisodes maniaques et des épisodes dépressifs sont prises en compte.

*Le malade dans la plupart des cas a une vie psychique et sociale tout à fait normale, ce qui est inhabituel dans les cas de maladies psychotiques chroniques.

La mise au point de traitements progresse de son coté, et même si les médicaments ne peuvent pas tout, ils permettent de stabiliser de nombreux malades. Par contre, les antidépresseurs sont à manier avec précaution, car ils risquent d'aggraver le mal.

*troubles-bipolaires.com

 

Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme à Lyon Retrouvez dans notre boutique